On vous dit sur la X Box X

Projet Scarlett, projet X, elle a eu bien des noms. Mais le nom officiel est X Box Series X qu’on a raccourci par X Box X. Découvrons ensemble ce qu’elle cache.

L’année 2020 sera celle d’un changement radical à toutes les échelles. Mais ce n’est pas parce qu’on change qu’on abandonne tous ses projets. Pour les propriétaires de consoles, 2020 est une année charnière, car Sony et Microsoft vont sortir leurs nouvelles consoles. La Playstation 5 pour Sony et la X Box X pour Microsoft. Sur les caractéristiques comme nous le voyons ci-dessous, les deux sont très proches et ce sera surtout un duel de marketing, de framerate et de 4K.

Les caractéristiques de X Box X

On ignore qui gagnera entre la X Box X et la Playstation (même si on a déjà une petite idée vu l’avance prise par Sony), mais ce qui est sûr est qu’AMD se frotte les mains. Car comme la PS5, la X Box X embarque un processeur et une carte graphique AMD. Pour le processeur, on a une puce personnalisée à 8 coeurs cadencés à 3,8 GHz.

Un coeur sera dédié au système d’exploitation pour avoir une stabilité et une rapidité optimale pour les jeux. Ce processeur est gravé en 7 nanomètres et il utilise l’architecture Zen2, la dernière en date d’AMD. Pour la carte graphique, on a le RDNA2 qui est le prochain grand coup de la marque canadienne pour balancer une petite tape derrière la tête de Nvidia. Cette carte graphique nous donnera enfin le support du Ray Tracing au niveau matériel chez AMD et Microsoft nous promet du 4K en natif.

La carte graphique balance une puissance de 12,15 téraflops et 16 Go de DDR6. La partie graphique est légèrement plus puissante que la PS5 qui embarque « seulement » 10 téraflops. Pour le disque dur, on a un SSD de 1 To en NVMe avec une vitesse de lecture/d’écriture de 2,4 Go par seconde. Vous pouvez aussi ajouter un autre disque dur de 1 To via une connexion propriétaire. Et si cela ne vous suffit pas, alors pourquoi ne pas brancher des disques durs externes en USB ?

La priorité au temps de chargement

Même les dernières consoles étaient plombées par des temps de chargement à la ramasse, comparé à ce qu’on peut voir sur les PC. Microsoft a annoncé que sa priorité pour la X Box X sera d’accélérer le temps de chargement et le framerate des jeux. Plus de lags, plus de latences, aussi fluides que si vous glissiez sur l’huile. C’est une expression qui ne veut rien, mais vous voyez l’idée.

Rétrocompatibilité et le Smart Delivery

On ne va pas nier que les précédentes consoles Xbox ont fait un flop monstrueux. Et la principale raison était la rétrocompatibilité. Même si Microsoft a rattrapé son retard, autant dire que les consommateurs ne lui ont jamais pardonné. Cette fois, il a compris la leçon et la X Box X sera totalement compatible avec les jeux Xbox One, Xbox 360 et même la première Xbox.

L’annonce est plus ambitieuse que celle de Sony qui a annoncé un rétro-pédalage jusqu’à la PS4 pour le moment. Mais on peut espérer une rétrocompatibilité parfaite. Mais c’est le Smart Delivery qui nous intéresse. C’est une technologie qui permet à Microsoft de vous proposer la meilleure version possible d’un jeu selon la console que vous avez. Par exemple, vous achetez le dernier Resident Evil sur Xbox One.

Ensuite, dans quelques années, vous achetez la X Box X. Quand vous lancera le jeu, alors le Smart Delivery fera en sorte que vous ayez la version la plus optimisée pour votre console surpuissante. Pour le moment, ce sera disponible pour certains jeux, mais si le concept devient populaire, on peut espérer une démocratisation du concept. En sachant que le très attendu Cyberpunk 2077 va intégrer cette technologie.

Prix et date de sortie

Le prix de X Box X tournera autour de 450 à 500 euros. Comme la PS5 semble bien partie pour être plus chère, Microsoft va jouer sur le prix. De plus, sur un plan technique, la X Box X est plus puissante que la PS5 et donc, il faudra bien surveiller le prix. La X Box X va sortir autour de la fin de 2020 selon les dernières annonces.

Vous aimerez aussi...